DERNIERES INFOS
S'informer devient un réel plaisir

Bamba day célébré à la plage de Diamalaye

0

Après le Magal de Touba, l’heure de la prière des deux rakkas de Diamalaye. Prévue demain, la célébration de la prière en haute mer de Cheikh Ahmadou Bamba est dans les esprits des talibés, cinq jours seulement après la commémoration de son départ en exil.

A quelques heures de l’évènement, des bulldozers, des agents de l’Unité de coordination des déchets solides (Ucg) s’activent pour rendre propre la page Diamalaye où sont prévues les célébrations. A quelques mètres du grand bleu où s’est tenu hier le Comité local de développement (Cld), des ouvriers s’activent pour ériger les bâches devant accueillir les pèlerins pour venir perpétuer l’acte posé par le vénéré guide religieux mouride. «Le mardi 20 septembre (aujourd’hui) sera dédié à Mame Cheikh Ibra Fall.

Le mercredi 21 septembre (demain), on va marquer la prière que Cheikh Ahmadou Bamba avait effectuée en mer. Le 21 septembre, c’est toute la journée, par contre le 20 septembre, on va débuter normalement aux alentours de 17 heures», informe Mme Aminata Ndiaye Khouma, Secrétaire générale du Kourel Djouli Gueth, en marge d’un Comité local de développement (Cld) sur la plage de Diamalaye.

Comme chaque année, la célébration de la prière en mer du fondateur du Mouridisme va drainer encore des centaines de milliers de pèlerins. «Deux millions de pèlerins», précise Mme Aminata Ndiaye Khouma. Après une pause forcée de deux ans due à la pandémie du Covid-19, la célébration de la prière en mer du saint homme reprend son cours normal. Et pour que cela puisse se dérouler dans les conditions idoines, le Comité d’organisation et l’autorité locale sont en plein dans les derniers réglages.

Il faut savoir que dans la matinée du samedi 21 septembre 1895, le Cheikh monta à bord d’un bateau du nom de «Ville de Pernambouc». Une fois en mer, à l’heure de la prière de l’Asr (prière de14h), les colons lui firent savoir que c’était le moment de prier et qu’il était astreint de le faire pour ne pas transgresser les règles de son Seigneur. En revanche, ils lui fussent comprendre qu’ils n’accepteraient pas non plus que la prière se fasse sur le bateau. Mais, Cheikh Ahmadou Bamba avait réussi à sortir vainqueur de cette épreuve par la grâce de Dieu…. en priant au niveau de la mer.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.