S'Informer devient un plaisir

AVOCAT DE KHALIFA RETENUS A LA PORTE DE REUBEUSS : ME El hadji Diouf la cause…

0

La Direction de  la  Prison s’est opposée à la  présence à la  réunion de  Me El Hadj   Moustapha  DIOUF  au   motif   qu’il   n’a   pas   présenté  une  lettre  de constitution visée  par  le Juge. Les avocats ont   estimé que  cette opposition n’était  pas  fondée, au   regard aussi bien de l’esprit des  textes que  de la pratique.

En  effet,  si  les  avocats présentent effectivement une lettre de  constitution signée   par  le  Juge  d’instruction lorsqu’ils souhaitent  rencontrer un  client faisant l’objet  d’une instruction, il n’en  est  pas  de  même  lorsqu’il s’agit d’une affaire  pendante devant le Tribunal, pour  la raison pertinente que,  devant le Tribunal  Correctionnel,  les   constitutions   d’avocat  se    font    par    simple déclaration à l’audience.

Or, dans l’affaire impliquant M. Khalifa  Ababacar SALL et ses  co-détenus, les Juges ont   estimé que   l’instruction est  terminée, raison pour   laquelle une audience est  programmée devant le Tribunal Correctionnel.

Il s’y  ajoute que  l’affaire doit  être  évoquée devant le Tribunal Correctionnel pour  la première fois et qu’une constitution d’avocat peut intervenir entre la date   de  l’ordonnance de  renvoi  en   police  correctionnelle et  la  date de  la première audience.

La   Direction  de   la   Prison    ayant,  malgré  de   très  longues  discussions, maintenu  sa   position  selon   laquelle  Me  El  Hadj   Moustapha  DIOUF  ne pourrait pas  participer à la réunion, le Collectif a estimé qu’il  s’agissait d’une atteinte au droit sacré de l’avocat de défendre son  client, et, en  l’occurrence,

d’une obstruction, et a donc  décidé, par  principe et  par  solidarité avec Me El Hadj   Moustapha  DIOUF,   de   quitter  les   lieux   et   de   publier  le   présent communiqué.

A noter que « le  Collectif  des  avocats, pour   les  raisons sus-indiquées,  n’a  donc   pas  pu préparer l’audience avec  ses  clients et estime que  l’incident qui  s’est produit n’est   qu’une  illustration  supplémentaire du   traitement  singulier dont   fait l’objet la procédure Khalifa Ababacar SALL »

Mbaye TOURE  et  de  leurs co-détenus, porte   à la  connaissance  de l’opinion publique, nationale et  internationale, que  ses  membres présents à Dakar et  non  empêchés, en  l’occurrence Maîtres Moustapha NDOYE, Ousseynou   FALL,   François   SARR,   Cheikh   Khoureyssi   BA,   El    Hadj Moustapha  DIOUF,  Amadou  Aly  KANE,  Serigne  Khassim  TOURE, Mouhamadou Bamba CISSE,  Ndèye Fatou SARR et El Mamadou NDIAYE, se sont  présentés ce jour  à la  Maison  d’Arrêt de  Rebeuss pour  rencontrer leurs clients aux  fins  de  préparer l’audience programmée devant la  2ëme  Chambre Correctionnelle du  Tribunal de Grande Instance Hors  Classe de  Dakar pour demain 14 Décembre 2017.

 

 

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.