S'Informer devient un plaisir

Au moins trois soldats tués dans le nord de la Côte d’Ivoire

0

Trois soldats ont été tués et sept autres blessés lors de l’attaque de deux postes militaires dans le nord de la Côte d’Ivoire tôt lundi, ont déclaré cinq sources militaires de haut rang.

Deux assaillants ont également été tués et quatre autres ont été arrêtés, ont précisé les sources.

Il n’y a pas eu de revendication immédiate de responsabilité pour les attaques. Une source de l’armée ivoirienne a déclaré que les attaquants avaient été identifiés comme venant du Burkina Faso voisin, mais cela n’a pas pu être confirmé.

Les sources militaires ont déclaré que deux soldats ont été tués lors d’un raid sur un camp militaire à Kafolo, près de la frontière avec le Burkina Faso. Un officier en poste dans un autre poste à Tehini, non loin de là, a été tué lorsque les assaillants ont fui les lieux, ont-elles ajouté.

Des armes et d’autres équipements militaires ont été saisis lors des raids, et les troupes ivoiriennes mènent une opération de recherche dans la zone, a déclaré l’une des sources militaires supérieures.

Treize soldats ont été tués lors de l’embuscade de l’avant-poste militaire de Kafolo l’année dernière. Le ministère de la défense a attribué l’attaque à des djihadistes et des dizaines de militants présumés ont été arrêtés.

Des groupes de militants armés liés à Al-Qaïda et à l’État islamique, présents dans les pays voisins du nord de la Côte d’Ivoire, le Mali et le Burkina Faso, ont fait des incursions dans les États côtiers du sud, faisant craindre que l’instabilité ne s’étende plus au sud.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.