En voilà une demande qui n’a certainement aucune chance de prospérer. Renvoyé devant le tribunal correctionnel dans un réquisitoire définitif transmis au Doyen des Juges d’instruction qui a pris une ordonnance en ce sens, Assane Diouf va devoir faire face aux chefs d’accusation allant de trouble à l’ordre public, injures par biais d’un système informatique et outrage à un ministère du culte, diffusion de fausses nouvelles, diffamation. Seulement, les avocats de l’insulteur public numéro 1 comptent défendre becs et ongles leur client. En effet, le journal « Les Echos » révèle que les avocats de Assane Diouf voudraient que Serigne Bassirou Abdou Khadre soit présent à la barre, du moment que c’est le jour où il a tenu des propos offensant contre le porte-parole du Khalife général des Mourides que les choses ont basculés;

On verra bien ce qu’il va advenir de cette demande…

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici