Les personnes mises en causes dans le rapport d’audit 2017 de l’Armp risquent gros. Selon le Tribune, « Macky Sall , qui s’est confié à ses proches, va couper les têtes des « épinglés ». « Sur cette affaire, nul ne sera épargné et que tout sera tiré au clair, car ce sera tolérance zéro contre les dérapages qui portent préjudice à l’image de son mandat en cours et à la bonne  gouvernance », a prévenu le chef de l’Etat. Qui ajoute: « Notre politique de bonne gouvernance est saluée dans la sous-région et par les institutions internationales. Que chacun prenne ses responsabilités ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici