Les États-Unis ont annoncé une sanction économique à l’encontre de Zineb Souma Yahya Jammeh en raison du soutien qu’elle a accordé à son époux Jammeh, l’ex-président de la Gambie qui a également été sanctionné en 2018 par les USA après son implication dans une grande corruption.

En effet, Zineb, mariée à l’ancien dirigeant depuis plus de 20 ans, est visée pour avoir matériellement aidé, parrainé ou fourni un soutien financier, matériel ou technologique, ou des biens ou des services à ou en soutien à Jammeh, a déclaré mardi le gouvernement américain.

Cette sanction a été annoncée par le département américain du Trésor.

Selon l’Office of Foreign Assets Control (OFAC) du département américain du Trésor, Zineb aurait «joué un rôle déterminant dans l’aide et l’encouragement des crimes économiques de Jammeh contre le pays, et malgré de nombreux appels à l’intervention de Zineb, elle a fermé les yeux sur les violations des droits humains par Jammeh ».

«On pense également que Zineb est responsable de la plupart des actifs de Jammeh dans le monde et a utilisé une fondation caritative comme couverture pour faciliter le transfert illicite de fonds à son mari. Le ministère de la Justice a déposé une plainte pour confiscation civile le 15 juillet 2020, demandant la confiscation d’une propriété du Maryland acquise avec environ 3500000 USD de produits de corruption par Jammeh, via une fiducie créée par son épouse, Zineb», selon un communiqué du Département du Trésor américain.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici