DERNIERES INFOS
S'informer devient un réel plaisir

AMSATOU FALL EX DTN : « Le Sénégal a bien maitrisé ses temps faibles »

0

Avec Youssouph Dabo et Bassouaré Diaby, le directeur exécutif de la Ligue sénégalaise de football professionnel, par ailleurs ex DTN, fait partie des techniciens appelés à superviser les adversaires des Lions durant ce Mondial. Il analyse ici la prestation contre la Pologne et s’attend à un match différent contre le Japon, ce dimanche.

« Ce que nous avons vu (mardi) nous rassure : une équipe très disciplinée tactiquement, avec une maitrise des temps faibles. C’était une de nos difficultés. Dans un match, il ne peut y avoir que des temps forts. La Pologne est venue comme on l’avait supervisé il y a une semaine contre le Chili (2-2, 8 juin) et la Lituanie (4-0, 12 juin). On a vu les deux organisations qu’ils avaient mises en place : un 4-2-3-1 en première période et un 3-4-3 en seconde période. Ce sont des enseignements à tirer. Bien sûr, la supervision ne gagne pas un match mais elle donne des indications. C’est comme un médecin qui fait un diagnostic. Il revient maintenant à l’entraîneur d’apporter le remède. »

« Tout n’a pas marché »

« L’équipe nationale a fait l’un de ses meilleurs matchs en termes de discipline, de gestion des temps faibles, de sérénité. Evidemment, tout n’a pas marché. Ça se comprend vu qu’il s’agissait du premier match de Coupe du monde pour ces jeunes. En tout cas, c’est l’une des rares fois où on voit un contenu supérieur aux matchs précédents. En termes de maitrise dans les passes dans les intervalles pour sortir le ballon. Ils ont joué aussi sur la faiblesse de l’adversaire sur les côtés. Car c’est très costaud au milieu. »

« Contre le Japon, ce sera différent »

« Le coach est suffisamment au niveau pour avoir joué une Coupe du monde et ensuite géré cette équipe pendant des années. Il ne sert à rien de s’enflammer. C’est bien de savourer la victoire le jour du match mais contre le Japon, ce sera différent. Il faut oublier, tirer les enseignements sur ce qui n’a pas bien marché. Le Japon a une bonne maitrise collective. Et on dira ce que nous savons à Aliou Cissé. Charge à lui de trouver la solution. Youssouph Dabo l’a supervisé tout dernièrement. Mais permettez-nous de réserver la primeur au sélectionneur. »

 

 

laissez un commentaire