S'Informer devient un plaisir

Alerte: Le capital semencier est en jeux, les huiliers plongés déjà dans la léthargie

0

Après juste quelques jours du démarrage de la campagne de commercialisation de l’arachide, les chinois et autres opérateurs économiques investissent le bassin arachidier pour se procurer de l’arachides. Déjà ces étrangers avec leurs collaborateurs ont mis la main sur une importante quantité d’arachides. Au moment où l’état du Sénégal traîne les pieds, via le CNIA propose aux cultivateurs 250 f / kg, ces derniers envahissent le sine saloum avec un prix imbattable,300 f le kilogramme.

Actuellement nombreux sont les agriculteurs qui s’en pressent à aller à l’encontre de ces chinois , qui présentement se déplacent à même les champs pour se procurer de l’arachide de ces cultivateurs sans exiger de conditions . Si ce rythme perdure le capital semencier sera menacé par ce que pour le moment, les huiliers comme la sonacos, WAO, COPEOL et autres, sont dans le gouffre, ils peinent à trouver leurs habituels clients retenus par la concurrence imposée par les chinois. Si l’État ne revoit pas à la hausse le prix qu’il a proposé aux cultivateurs, il risque de plonger la filière arachidiere dans des difficultés.

Selon les agriculteurs rencontrés, il n’est pas question de livrer leurs graines à l’État qui leur propose un vil prix, ils ajoutent «notre récolte vaut de l’or c’est pourquoi nous sommes à côté des chinois qui achètent le kilogramme d’arachide à 300f. Soutiennent t ils.

À part de ce constat, il est permi de dire que l’heure est grave et il urge à l’État de réagir.

Birane Niass Kaolack pour thieydakar

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.