Alors qu’il annonçait en décembre dernier faire un long break, Ed Sheeran est sorti de sa réserve pour accorder un entretien au magazine britannique The Sun. Dans ce dernier, le chanteur s’est notamment confié sur ses nombreuses addictions.

En l’espace de quelques années, Ed Sheeran est devenu l’un des artistes britanniques les plus populaires ! Si le chanteur de 29 ans vend des millions d’albums à travers le monde et donne régulièrement des concerts à guichets fermés, il souffrirait de nervosité. Alors que l’année 2014 a été très chargée pour lui, avec plus de 180 concerts donnés à travers le monde, Ed Sheeran se serait réfugié dans l’alcool et la junk-food. Dans un entretien accordé au Sun, la star britannique a accepté de se confier sur son long combat contre ses addictions : « J’ai une personnalité très sujette aux addictions. » Au cours de ces derniers mois, il a réalisé avoir les mêmes difficultés qu’Elton John : « Je lis le livre d’Elton John en ce moment, et il y a beaucoup de choses qu’il a fait que je fais. Il disait : ‘Je vais m’empiffrer de crème glacée et de quatre autres desserts à la suite jusqu’à ce que je vomisse.’ Et je me suis dit : ‘Moi aussi, j’ai fait ça.' »

Concernant sa consommation d’alcool, l’artiste fait tristement le même constat : « Je pense que les choses comme le sucre, les choses sucrées, la junk-food, la cocaïne et l’alcool font du bien, mais c’est la pire chose pour vous. Je pense qu’avec les addictions, c’est difficile de se modérer, mais la modération est la clé. Je suis couvert de tatouages et je ne fais pas les choses à moitié. Donc, si je vais boire, je ne vois pas l’intérêt de n’avoir qu’un seul verre de vin. Je préfère prendre deux bouteilles. Boire un verre de vin est quelque chose de modéré et cela n’affectera pas votre journée le lendemain. Mais deux bouteilles de vin, vous rendront probablement triste. »

Durant ce long entretien, l’artiste britannique a également révélé avoir souffert de crise de panique pendant sa dernière tournée : « C’est une expérience très bizarre de vivre lors d’une tournée, car votre vie est en pause. Rien ne se passe. Tout continue de tourner autour de vous. Donc vous rentrez à la maison et la vie a avancé de trois ans. » Revoir ses amis a également poussé Ed Sheeran a boire plus que de raison : « Chaque jour est une fête, car chaque jour il y a une nouvelle personne que tu vois en ville, que tu n’avais pas vu depuis un moment. Quand je vais à Manchester, je vois mon amie Sophie. Et quand je suis à Glasgow, je vois mon pote Graham. Donc chaque jour vous buvez et ça devient normal (…) Je dormais dans le bus toute la journée, je me réveillais pour faire le concert, je buvais et je retournais dans le bus. Je n’ai pas vu la lumière du jour pendant peut-être quatre mois. Au début c’est marrant, mais après, ça devient triste. »

Cherry Seaborn, un soutien sans faille pour l’artiste

Aujourd’hui, Ed Sheeran va mieux. Notamment grâce au soutien de son épouse, Cherry Seaborn qui l’aide à surmonter ses addictions et à le calmer en lui donnant de bonnes habitudes, et ce, un jour après l’autre : « Elle mange plutôt sainement. Alors j’ai commencé à faire comme elle. Elle ne boit pas tellement. J’ai donc arrêté de boire. » En plus de le motiver à aller courir tous les matins, son épouse arrive également à le calmer lorsqu’il se sent ‘paranoïaque’ dans certains endroits publics : « Une fois, nous étions dans un restaurant, à Venise. Je lui ai dit que je voulais foutre le camp tout de suite. Elle m’a répondu que personne ne me regardait ou ne voulait m’importuner. Qu’il n’y avait là que des personnes âgées qui buvaient leur café. Et après cinq minutes, tout est redevenu calme. »

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici