DERNIERES INFOS
S'informer devient un réel plaisir

Affrontements de Tchicky : 5 gardes du corps de Sonko et 3 apéristes jugés aujourd’hui

0

L’affaire des affrontements du village de Tchicky sera vidée aujourd’hui par la Justice, à Mbour. En effet, les 5 gardes de corps du leader du Pastef, écroués le 8 novembre dernier, et les trois militants de l’Apr de Tchiky, proches de Mme Fatou Ndione, la chargée de mission à la présidence de la République, vont faire face au juge pour être édifiés sur leur sort.

Les 5 gardes du corps avaient été placés sous mandat de dépôt par le procureur de la République près le Tribunal de grande instance de Mbour, Mamadou Diop. Après un retour de Parquet, les 5 gardes du corps de Ousmane Sonko, arrêtés le 30 octobre dernier suite à des affrontements ayant occasionné plusieurs blessés lors du passage du  «Némékou Tour» dans le village de Tchiky, ont été finalement édifiés sur leur sort hier. Après leur face-à-face  avec le procureur de la République près le Tribunal de grande instance de Mbour, ce dernier leur avait  notifié leur mandat de dépôt. Ces 5 éléments de la garde rapprochée de Ousmane Sonko ont été écroués  à la Maison d’arrêt et de correction de Mbour  depuis le 8 octobre en attendant leur procès prévu ce mardi 15 novembre.
Ils sont poursuivis pour «coups et blessures volontaires» ayant entraîné une incapacité de travail de 21 jours pour les deux blessés et une de 45 jours pour le troisième blessé. Mais également, le procureur les accuse de «violation de domicile» mais aussi de «destruction de biens appartenant à autrui».

Mais après le mandat de dépôt décerné aux  5 gardes du corps de Ousmane Sonko par le procureur près le Tribunal de grande instance de Mbour,  il y a eu un rebondissement dans cette affaire à la suite des plaintes déposées par des personnes blessées du côté du Pastef avec des certificats médicaux de 21 jours, mais également des voitures caillassées. Ainsi,  Ousmane Diop, un des chauffeurs du convoi du nom de Lamine Diambang, et Mapathé Mbaye ont déposé leurs plaintes à la Section de recherches de la gendarmerie de Saly. Sur ce, des arrestations ont été également opérées dans les rangs des militants de l’Apr de Tchiky, avant que le procureur ne décerne à trois personnes blessées du côté des militants de l’Apr, des mandats de dépôt.

Depuis le 10 novembre, ces trois personnes croupissent en prison au même titre que les gardes du corps de Ousmane Sonko. Un procès qui s’annonce épique, vu le contexte socio-politique qui prévaut actuellement au Sénégal.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.