Depuis la publication récente des images choquantes de Mama Sow dite Mamassita, ex-compagne de l’artiste Sidiki Diabaté, les indignations se sont multipliées non seulement sur les réseaux sociaux, mais aussi dans les rues de Bamako.

Malgré l’incarcération de l’artiste à la Maison centrale d’arrêt de Bamako pour les faits à lui reprochés, une nouvelle ère semble sonnée pour les féministes au Mali.

Voici le message clé de la marche blanche qui a réuni des centaines de personnes, majoritairement des femmes, dans les rues de la capitale malienne.

Pour Mme Dicko Aminata Dicko, présidente de l’association « Solidarus 223 », ce n’est pas une marche contre Sidiki Diabaté, mais plutôt une marche pour demander aux autorités de prendre des mesures immédiates de protection des femmes qui sont les plus marginalisées dans la société.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici