La prison, Dame Amar, Alya Bakhir et Jacqueline vont devoir encore la garder. Près de deux semaines après qu’ils ont déposé une demande de mise en liberté provisoire, l’ordonnance du juge est tombée. Le magistrat instruction leur a refusé le quitus de sortie.

Entendus sur le fond du dossier au début du mois de juillet, ils semble qu’ils n’ont pas convaincu le juge d’instruction du 8ème cabinet qui ne compte pas pour le moment les laisser sortir de prison. En effet, après les auditions, une requête aux fins de mise en liberté provisoire a été déposée sur la table du magistrat instructeur, dans laquelle les avocats ont évoqué les garanties de représentation en justice, mais également le fait qu’ils soient tous régulièrement domiciliés et peuvent être tous à disposition du juge chaque fois qu’il aura besoin de les entendre. Mais rien n’y fait, le magistrat instructeur a rendu une ordonnance de refus, par rapport à cette demande, maintenant ainsi tout le monde en prison. Et malheureusement pour eux, pour le moment, souffle une source proche du dossier, « les avocats ne peuvent pas faire appel de l’ordonnance de refus du juge ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici