Les pouvoirs publics semblent plus que jamais déterminés à faire aboutir le procès au Tribunal Régional de Louga. Déjà, sur l’Avenue de la gare menant à la police de Louga et un peu partout en ville, une armada de policiers (GMI) apparemment armés jusqu’aux gencives des mâchoires. Une promenade à bord de moto de notre reporter a permis d’appréhender combien on est déterminé à rendre un verdict jeudi ou ultérieurement sur l’affaire des Talibés enchaînés de Ndiagne.

Des bérets rouges inconnus de beaucoup de Lougatois impressionnent à provoquer de frissons sont l’objet de conversations entre ceux d’ici.

Pour rappel, Serigne Khadim GUEYE et cinq autres prévenus sont appelés à comparaître devant le juge ce mercredi 4 décembre 2019 sur ce que beaucoup qualifient encore de « dégradant à la condition des disciples coraniques trouvés mis en chaine à Ndiagne en guise de punition ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici