DERNIERES INFOS
S'informer devient un réel plaisir

Abdourahmane Lèye(PSC/Jappo): »L’élection de Diomaye inaugure le temps de la… »

0

Au Sénégal,le pouvoir change de mains. Après plusieurs atermoiements, la course pour le fauteuil présidentiel a finalement eu lieu. Le jocker d’Ousmane Sonko, Bassirou Diomaye Diakhar Faye vient de rafler la mise et être élu à la tête de la magistrature suprême du Sénégal. Le jeune politicien Abdourahmane Lèye,chef de file du Parti du Progrès Social et Colectif
(PSC/ Jappo), démissionnaire de BBY, fait une analyse on ne peut plus froideur cette Présidentielle si historique. Selon lui, l’élection de Diomaye Faye inaugure le temps de la jeunesse au pouvoir.

Entretien.

Êtes-vous surpris par les premières tendances de l’élection présidentielle ?

Sincèrement non. La défaite était prévisible. Le candidat Amadou BA n’a pas reçu le soutien de Macky Sall et beaucoup de leaders de Benno ont voté contre lui. On a assisté à un référendum où la majorité a suivi la volonté populaire. C’était une évidence , ce chaos.

Aujourd’hui, quelle analyse faites-vous de la situation au niveau de Benno ?

Évidemment, l’échiquier politique connaîtra une nouvelle dynamique. C’est une réalité à laquelle il faut se plier en tant que leader politique. C’est le temps de la jeunesse. Aujourd’hui, tous les leaders de Benno ont atteint presque la limite d’âge pour se présenter à une élection au Sénégal et personne ne s’est fixé comme objectif la promotion de sa jeunessequi est, d’ailleurs, l’ossature de tout mouvement, parti. Les soit- disant intellectuels jeunes qui ne savent même pas lire un bon discours ont été promus au détriment des plus méritants. À cela s’ajoutent l’injustice et l’arrogance. Il n’y rien qui prédisait sincèrement la victoire de cette coalition au vu des dernières informations qui nous étaient parvenues.

Nous avons appris votre démission de Benno il y a quelques mois , quelles sont vos perspectives politiques?

Oui. Nous avons démissionné de la coalition BBY. Nous avions besoin d’observations et surtout de concertations avec l’ensemble des responsables afin d’évaluer ce qui tournait autour de notre objectif commun, mais aussi d’évaluer notre compagnonnage avec le Président Macky SALL. Ces réflexions ont abouti à une nouvelle prise de dynamisme politique, celle de tourner le dos à la coalition qui fut majoritaire. Nous n’avons certes pas contribué pour la victoire du Président DIOMAYE, mais avons participé à la défaite de la coalition BBY dans le Département de Dakar, ensuite, de Pikine et enfin de Keur Massar. Parallèlement nous avons convenu de nous inscrire dans le projet de réparation sociale proposé par le parti du progrès social collectif qui est une nouvelle offre politique qui met l’humain et l’entreprise au coeur des actions publiques.

laissez un commentaire