S'Informer devient un plaisir

Abdou Ndiaye (APR) taillade Kilifeu : «C’est un brigand coléreux… »

0

L’arrestation de Kilifeu qui prenait part, hier (mercredi), à une marche interdite de l’Amicale des Travailleurs de la SENELEC à Kaolack, fait réagir certains responsables politiques du Saloum. C’est le cas d’Abdou Ndiaye qui n’a pas, ainsi, mis de gants pour tirer à boulets rouges le responsable du mouvement «Y-en-a-marre».

Selon lui : «Kilifeu se trompe de combat et de cible. Comment soutenir des gens qui n’ont rien à voir avec le Directeur Général de la SENELEC Pape Demba Bitèye ? Ces gens-là qui marchaient et qui se définissaient comme des travailleurs de l’électricité ont tout simplement fait faisaient fi de l’interdiction préfectorale. Ils ont été employés n’ont par les services de Pape Demba Bitèye mais, par des sous-traitants de la boîte d’électricité. Pourquoi veulent –ils faire porter le tort sur lui ? S’ils ont des problèmes, ils n’ont qu’à aller voir avec leurs patrons et non Pape Demba Bitèye. Que l’opinion le comprenne comme tel ! On sait clairement qu’il agit de la sorte pour préparer la candidature de Fadel Barro pour la Mairie de Kaolack», a fait savoir le responsable d’envergure du parti présidentiel dans la Commune de Keur Maba (dép. Nioro du Rip). M. Ndiaye, de renchérir : «Kilifeu doit arrêter ses actes qui le déshonorent. Pour jouer le trouble-fête, il a eu l’outrecuidance de convoyer des nervis de Dakar à Kaolack pour semer le bordel. Ils se sont affrontés à nos forces de défense et de sécurité. Ce qui est inacceptable dans une République qui se respecte .Mais, qu’il sache que notre localité ne sera jamais laissée à la merci d’un brigand coléreux à la solde de politiciens encagoulés. En tirant sur Pape Demba Bitèye, ils veulent tout simplement atteindre le Président de la République qu’il sert avec brio. Aujourd’hui, ils sont dans l’optique de vouloir saboter les actions dignes de gloire consentis par le régime du Président Macky, ici, dans le Saloum. On ne leur laissera pas faire car ils nous trouveront sur leur chemin», a dit Abdou Ndiaye, dans un ton sec et on ne peut plus menaçant.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.