DERNIERES INFOS
S'informer devient un réel plaisir

INTERPOL – Trafic de drogue : une opération record débouche sur l’arrestation de 1. 333 personnes

0

Une opération de lutte contre le trafic de drogue international d’Interpol « Lionfish V » a débouché sur d’importantes saisies de précurseurs chimiques illicites d’une valeur supérieure à 717 millions qui servent à produire une quantité infinie de drogues synthétiques avec une marge bénéficiaire très élevée et l’arrestation de 1 333 suspects dont 25 nationalités différentes dans le monde entier. Plusieurs pays du monde tels la France, l’Australie, Bahreïn, le Brésil, le Cambodge, la Colombie, l’Inde, l’Indonésie, l’Irak, le Japon, la Jordanie, la Malaisie, les Maldives, le Maroc, le Nigéria, Oman, les Philippines, le Qatar, le Sri Lanka, la Syrie, la Thaïlande, la Turquie et les Émirats Arabes Unis ont participé à cette opération de grandeur nature.

Au cours de cette opération coordonnée par Interpol, les autorités ont récupéré 1,8 tonne de kétamine, 683 kg de méthamphétamine et 581 kg de Captagon et un super-laboratoire clandestin capable de produire des milliers de kilogrammes de kétamine a été démantelé au Cambodge.

Selon le rapport de cette opération, les drogues traditionnelles comme la cocaïne et le cannabis continuent de représenter une part importante du marché des drogues illicites, par contre une toute autre tendance révèle, c’est l’augmentation de la production et de la vente de drogues synthétiques comme la méthamphétamine, le Captagon et la kétamine.

Toujours selon cette enquête, il s’est révélé que les trafiquants disposent et utilisent divers types de moyen de transport pour faire passer leurs stupéfiants, notamment le fret maritime conteneurisé, les courriers aériens, les services postaux/express, les véhicules commerciaux, les navires GOFAST et les petits avions. Ainsi l’opération Lionfish V (23 juin – 31 juillet) a ciblé le trafic de drogues illicites le long des voies aériennes, terrestres et maritimes dans 22 pays du monde entier par le biais d’une approche transfrontalière coordonnée. Plus de 291 tonnes de précurseurs chimiques et 35,5 tonnes de stupéfiants ont été saisies.

Lionfish a été réalisé dans le cadre du projet AMEAP (Afrique, Moyen-Orient, Asie-Pacifique), un projet pluriannuel de lutte contre le trafic de drogues financé par la Fondation INTERPOL. La publication de plusieurs notices violettes Interpol sur le modus operandi des réseaux criminels est également attendue à la suite de l’opération…

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.