Présidentielle: Le plan de sabotage de Wade expliqué par Abdoul Mbaye

Les candidats sont sur le terrain, Wade au Terrou Bi où il reçoit depuis son retour de Versailles. Ce qui est sur, c’est que l’ancien président de la République n’a pas renoncé à son plan de sabotage de l’élection présidentielle.

Des sources bien au fait d’une réunion tenue, le samedi dernier entre Wade et des leaders de l’oppositions. Ils affirment que beaucoup de leaders politique comme Abdoul Mbaye, Oumar Sarr, Mamadou Lamine Diallo, Serigne Mansour Sy Djamil, Moustapha Guirassy, le syndicaliste Oumar Wally Zoumarou y ont pris part… A cet effet, selon plusieurs sources, le leader de l’Act a tenu un discours très radical pour faire face aux différents scénarios, avec des propositions extrêmes tendant à discréditer d’éventuels résultats en faveur du candidat sortant. “Quelle doit être notre attitude si, malgré tout, les élections se tiennent ? Je pense qu’il y a une stratégie avant le vote : essayer la non-élection et le départ de Macky. Mais le vote peut avoir lieu, et, en ce moment-là encore, il faut se mettre dans des dispositions où la force peut revenir”, a-t-il proposé.

Le leader de l’Act, qui soutient Idrissa Seck, d’ajouter : “Si on constate, le jour de l’élection, des anomalies flagrantes dont les observateurs nationaux et internationaux seront témoins, on peut encore en ce moment-là, créer de nouveau les conditions d’une révolte. Si malgré tout cela et c’est toujours une hypothèse ça ne marche ; en ce moment également, il faudra contester les résultats en les considérant comme faux, toujours en essayant de faire appel à la violence parce que c’est le seul recours qui devrait nous rester”.

Facebook Comments
WP Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com