Comprendre  le  circuit  légal du  médicament

Au  Sénégal,  trois  commissions  du  médicament  ont  statué en 2017.  Ce  sur  un  ensemble    de  196 médicaments  dont   51  qui  ont  reçu  un  avis  favorable   et  147  un  avis  défavorable.  Soit   respectivement  un  pourcentage  de 26  et 74¨%.  En effet  l’attribution  du  médicament  émane    de  la  commission  nationale    du  médicament    qui  donne  son  avis.  Si   il  est   positif  il  est  soumis  au  ministre  pour  approbation,  a  défaut, les  scientifiques  traient  directement  avec  les  laboratoires,  aussi   il  ne  peut  y  avoir  une  implication  du  politique.  Du  moins  selon  le  professeur  Amadou  Mactar  Dièye  directeur  de  la  pharmacie  et  du  médicament.   Il   s’exprimait  en  marge  d’un  atelier  sur  l’approvisionnement  en  médicaments  des  structures  sanitaires   organisé  par  la  coalition  nationale  pour  la  santé  et  l’action  sociale (  COSAS).

Selon  lui  l’enregistrement  du  médicament  avant  sa  mise  sur  le  marché  est  fondamentale  et  suit  des  normes .   Il  s’agit  de  la   qualité  de  l’efficacité et  l’innocuité.  En  effet  la  loi  65-33 du  19  Mai   1965  stipule  en  son  article  3  qu’aucun  médicament  ne  doit  être  commercialisé  sans  l’autorisation  de  mise   sur  le  marché ( AMM).  Et  de  signaler  que  90%  des  médicaments  sont  importés et  qu’il    existe  un système  unique  d’autorisation piloté  par  la  pharmacie  nationale  d’approvisionnement  (  PNA)

Facebook Comments
WP Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com