Ah non Mr Idrissa Seck ! Nous ne sommes pas amnésiques (Par Mame Ousmane Diop)

Dans quelques jours les sénégalais se rendront aux urnes pour se choisir librement un Chef d’Etat. Parmi les candidats à la présidentielle notons que monsieur Idrissa Seck a eu à occuper pendant quatre ans le poste de Ministre d’Etat,Directeur de Cabinet du Président de la République mais aussi de Premier Ministre de ce pays. Il serait logique alors de chercher à savoir ce qu’on peut réellement retenir du passage de Monsieur Idrissa Seck aux affaires entre 2000 et 2004.

La première chose à retenir du passage de Monsieur Idrissa Seck aux affaires c’est d’avoir utiliser l’appareil d’Etat pour traquer voire emprisonner des opposants qui le gênaient. Qui ne se souvient pas de Monsieur Idrissa Seck puissant ministre d’Etat, directeur de cabinet du président de la République utilisant les résultats des audits de 2000 pour exercer des pressions sur ses adversaires politiques. Ceux qui refusaient de se soumettre aux chantages de cet homme super puissant de l’Etat étaient simplement traduits devant la justice. Parmi ceux ci on peut citer Pathé Ndiaye, ancien Directeur général du Port, Abdoul Aziz Tall ancien Directeur général de la LONASE, Khady Diagne ancienne Directrice générale de la SODIDA ou Mbaye Diouf, ancien Directeur de la SNCS. Non content d’avoir incarcéré Mbaye Diouf qui était son adversaire politique dans la localité de Thies Monsieur Idrissa Seck a poussé son ignominie jusqu’à le filmer en prison pour une large diffusion à la RTS. C’est à se demander est ce que ce monsieur devrait dans ses discours de campagne pour la présidentielle nous parler de démocratie ou de séparation des pouvoirs;

La deuxième chose à retenir de Monsieur Idrissa Seck aux affaires c’est surtout sa tentative de déposer l’ex président Abdoulaye Wade que les Sénégalais se sont librement choisis en 2000. Investi de la confiance du président Wade Monsieur Idrissa Seck met en place son réseaux d’amis et de partisans qui sont nommés à des positions stratégiques dans l’appareil d’Etat. Monsieur Seck s’évertue à combattre tous ses adversaires politiques au sein du PDS sa formation politique que chez les alliés. Parmi ceux ci on peut citer Aminata Tall, Lamine Ba, Abdoul Fall qu’il débarque du gouvernement en Mai 2001tous victimes de sa puissance . Monsieur Moustapha Niass qui était l’allié principal de Wade en fera aussi les frais en quittant le gouvernement après y avoir passé onze mois comme Premier ministre.Souvenons nous de ce premier ministre aux super pouvoirs qui théorisait la dualité au sommet de l’Etat alors qu’il n’était en réalité inverti de la confiance du président Wade.

Rappelons nous de ce Premier Ministre qui enregistrait les conversations du Président de la République dans des CD pour en faire une arme ou encore qui espionner le bulletin de santé de Wade pour savoir à quel jour où à quelle heure devra arriver son heure(lui et Moi). C’est à se demander est ce que ce monsieur devrait avoir droit au chapitre quand on parle de la souveraineté populaire.

Nous nous abstiendrons de nous épancher sur les bons impayés des paysans quand il fût premier ministre encore moins son désir de voir les volontaires le rester sous prétexte qu’étant leurs choix volontaires.

Auteur: Mame Ousmane Diop

Facebook Comments
WP Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com