5 candidats – 5 clubs: ldrisssa Fall décrypte la présidentielle à l’image de la ligue des Champions

Benno Bokk Yaakar – Réal de Madrid

C’est le détenteur du titre. Mais sa défense est fragilisée par les maladresses de Ramos (Cissé Lo) et la mise à l’écart de Navas (ABC). En attaque, sa nouvelle recrue Vénicius Jr (Aissata talla Sall) risque de ne pas faire le poids malgré son talent, alors que ses milieux emblématiques Kros et Modric (Amadou Ba et Seydou Gueye) peinent à gagner la bataille du milieu (Dakar). Cependant, le réal reste le réal. Il peut compter sur l’aide des arbitres (Ministère de l’intérieur), de l’UEFA (du conseil constitutionnel) et du TAS (cours suprême) pour s’imposer.

L’image contient peut-être : une personne ou plus et personnes debout

Idy 2019 = Juventus

Dans un passé ressent la Juve été affaiblie par le départ de ses cadres Pogba (Omar Gueye) et Buffon (Pape Diouf) qui ont quitté le navire pour gagner plus d’argent. Mais grâce à l’intelligence tactique de son coach Allégri (Idy) qui s’est appuyé sur Pianic (Déthié Fall) et Dybala (Dr Abdourahmane Diouf) dans l’entrejeu, la Juve est revenue en force. Aujourd’hui, avec le retour de Bonnuci (Thierno Bocoum) et l’arrivée de CR7 (Khalifa Sall), la vieille dame devient le principal outsider du détenteur du titre, le Réal Madrid.


Sonko Président – Liverpool.

Cette équipe est dirigée par un entraineur passionné Klop (Sonko) qui prône l’attaque à outrance avec Salah (Birame Souley) et Sadio Mané (Diomaye Faye). Elle s’appuie sur des joueurs peu expérimentés mais très talentueux. Cependant, son jeu est souvent déséquilibré par les attaques placées adverses du fait de l’absence d’un véritable relayeur (un conseiller utile) malgré l’arrivée de Naby Keita (Atépa) et de Fabinho (Boubacar Camara). C’est un prétendant à prendre au sérieux. Il peut surprendre surtout à Anfield (Ziguinchor). C’est une équipe très solidaire et généreuse et l’arrivée de Virgil (Cheikh Tidiane Diéye) sera d’un apport considèrable.

PUR = Marseille.

Ses supporters sont des plus fidèles et émotifs. Ils ne cessent de se rappeler de leur succès en 1993 (Législatives 2017). Malgré ses absences répétées de la C1, elle fait bonne impression à chaque participation avec les choix tactiques de Garcia (Issa Sall). Elle peut espérer titiller les grands, surtout avec la signature de Mario Balloteli (Mansour Djamil) et l’arrivée à la dernière minute de Kevin Strootman (Juge Dème). C’est une équipe réputée très mystique avec les pouvoirs de son propriétaire.

Madické 2019 – Locomotiv de Moscou.

C’est une équipe difficile à manœuvrer à domicile. La preuve, elle s’est bien comportée lors de la réception du réal (Macky) à domicile (Mbacké) avec qui elle a fait jeu égal lors du match d’ouverture (mobilisation réussie à Mbacké). Cependant, depuis son humiliation à Madrid (Matam) fief du réal, elle se contente de jouer des matchs à huis clos (visites aux chefs religieux et Imams) faute de supporters. Les conditions de sa qualification ne lui ont pas donné le temps de recruter. Il s’est juste contenté de deux prêts plus option d’achat: Delvin Ndinga (Massaly) et Krychowiak (Habib Sy) pour sa première participation. Son objectif c’est une troisième place synonyme de qualification à l’EUROPA LEAGUE.

Facebook Comments
WP Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com