Les bavures policières perpétrées hier nuit pendant le premier jour de couvre-feu ont touché le personnel médical. C’est en effet le professeur Alain Khassim Ndoye qui en fait part sur sa page facebook pour le regretter.

 » ils ont passé leur journée au bloc opératoire. Ils ont été surpris par l’absence de transports en communs quand ils sont sortis à 17h. Certains ont marché jusqu’au  » garage petersen » où ils disent avoir subit la violence des policiers. Pour finalement rebrousser chemin vers l’hôpital et y passer la nuit.
Je parle du personnel soignant qui m’est proche mais c’est valable pour tous ceux qui continuent à travailler dans ces conditions extrêmes…. Le Sénégal n’avait pas besoin de sa en plus » dit-il.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici