16 janvier 2005, le monde de la musique avait connu un réveil brutal par l’annonce du rappel à Dieu de l’artiste Ndogo Lo. Une des plus authentiques voix de la musique sénégalaise. Une carrière riche et courte marquée par une ascension fulgurante au fil des années, définissait l’e chanteur. 

Après une carrière fulgurante et un succès précoce, le natif de la banlieue a tiré sa révérence des suites d’une longue maladie. Le jeune prodige, une des valeurs sûres de sa nouvelle génération avait montré une autre facette et image scotchée à la banlieue.

Il a montré la voie à beaucoup jeunes : Pikine, Guédiawaye, en passant par Yeumbeul, Thiaroye, qui ne pensaient qu’à la violence (meurtres,  agressions, viols et vols). Par la musique, le Pikinois a su s’imposer par l’abnégation et le travail.

C’est grâce à lui que d’autres jeunes et talents comme Pape Diouf, Abou Thioubalo, entre autres, ont compris qu’il est possible de s’imposer dans la vie et de réaliser quelque chose en partant de rien ou  avec peu de moyens. L’artiste a marqué sa présence dans la musique sénégalaise avec trois albums.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici