Le budget d’un milliard alloué à la musique urbaine au Sénégal est une injustice pour Adiouza.  la fille de Ouza Diallo n’a pas mâché ses mots  et parle de son coup de gueule dans des postes sur twitter. 

Pour elle, le milliard de Fcfa n’est rien comparé à la précarité dans lequel vivent les artistes.

« « Ndeketer » pendant ce temps la musique urbaine au Sénégal bénéficie d’un budget d’un milliard et quelques.
Et les autres styles de musique qui existent au Sénégal, ils font quoi pendant ce temps?
Mais quelle injustice
Coup de geule: Certains artistes sont en train de mourir de faim, d’autres ont émigré, des milliers d’artistes sont dans la dèche, le secteur de la culture rencontre d’énormes problèmes d’ordre structurel, on est dans l’informel, la précarité Règne en maître. »

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici