VOL DE BÉTAIL AVEC VIOLENCES AYANT ENTRAINÉ LA MORT : Thierno Ba écope de la prison à vie

Le tribunal de grande instance de Diourbel a suivi le ministère public et condamné Thierno Ba aux travaux forcés à perpétuité, pour vol de bétail en réunion commis la nuit avec violences ayant entraîné la mort. Ses deux coaccusés Ogo Ka et Abou Ka ont été acquittés.

Thierno Ba, inculpé d’association de malfaiteurs, vol de bétail en réunion commis la nuit avec violences ayant entraîné la mort, coups et blessures volontaires avec ITT (incapacité temporaire de travail) de 60 jours et usage de véhicule, détention illégale d’arme a été reconnu coupable des faits à lui reprochés. Placé sous mandat de dépôt, le 21 février 2017, Thierno Ba, malgré ses fortes dénégations à la barre et les plaidoiries de ses avocats que sont maîtres Serigne Diongue et Assane Dioma Ndiaye, n’a pas convaincu les juges du tribunal de grande instance siégeant en chambre criminelle.

 Ils l’ont condamné aux travaux forcés à perpétuité pour des faits qui ont eu lieu, le 04 février 2017. Ce jour-là, d’après l’acte d’accusation, en compagnie des sieurs Ogo Ka et Abou Ka, ils ont fait irruption dans la maison de Mor Mbaye Dia dans le village de Ndame. Ils auraient tenu en respect le propriétaire des lieux et son petit-frère Serigne Dia qui, malheureusement, a succombé, quatre jours après l’attaque, aux blessures infligées par les assaillants. Mor Mbaye Dia s’en était tiré avec une ITT de 60 jours. Reconnu coupable, Thierno Ba devra aussi payer aux parties civiles que sont Mor Mbaye Dia et Mor Dia, fils du regretté Serigne Dia, respectivement 2 millions et un million de FCFA. Ogo Ka, son co-accusé, a été acquitté au bénéfice du doute.

Abou Ka, jugé par contumace, a lui aussi été acquitté. Lors de son réquisitoire, le ministère public a déclaré qu’il n’y a pas de doute, que les faits sont établis. “Serigne Dia a perdu la vie, à la suite des coups reçus’’. Pour la prévention, le parquet avait demandé que les accusés soient condamnés aux travaux forcés à perpétuité. Il a été suivi partiellement par le tribunal qui a condamné Thierno Ba aux travaux forcés à perpétuité, après l’avoir reconnu coupable. Ogo Ka et Abou Ka ont eu plus de chance.

Facebook Comments
WP Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com