Les dernières volontés des défunts doivent être respectées dans la mesure du possible et de la loi. Si certains accordent de l’importance à rejoindre «un autre monde » en toute simplicité, d’autres demandent à être enterrés avec bijoux et argent. Selon les croyances, les modalités de l’enterrement diffèrent et peuvent parfois surprendre. Il existe un enterrement original. Ce le cas de la famille d’un sapeur décédé à Bifouiti à Brazzaville. Elle a décidé de casser sa tirelire pour son enterrement, lui qui rêvait d’être inhumé dans un cercueil en forme de sa chaussure préférée J.M Weston, très prisée par les dandys congolais.

Son rêve d’être enterré dans un cercueil en forme de sa chaussure préférée J.M Weston, se réalise. La famille d’un jeune sapeur congolais a respecté le souhait le plus ardent du défunt. Et elle n’a pas fait les choses à moitié puisqu’elle a choisi un cercueil en forme de chaussure J.M Weston de couleur bordeaux et estampillé « Dodjo Armani J.M. Weston » pour l’aider à rejoindre les portes des cieux.

L’image qui nous est parvenue de cet enterrement, montre une grosse chaussure qui est maintenue au-dessus d’un trou, par des rondins de bois. On y voit la famille qui pleure et dirige le cercueil en forme de chaussure au-dessus du trou, devant les invités et les curieux.

Religion, idéologie de la propreté, art de manier les couleurs, les avis des sapeurs divergent quant à la définition de ce concept. Mais le résultat est le même.

Au Congo-Brazzaville, la sape est un puissant vecteur de l’unité nationale et du vivre ensemble. Un domaine particulier dans lequel les Congolais s’illustrent depuis la nuit des temps, jusque dans les coulisses des grandes maisons de couture occidentales, qui n’hésitent plus à leur tour à copier les tenues de ces élégants personnages.

Devenue l’étendard de la République du Congo, la Sape ne cesse de réunir les Congolais de tout âge et de tout horizon.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici