Tunisie : Nabil Karoui, candidat à la Présidentielle libre

Incarcéré depuis le 23 août à la prison de la Mornaguia, près de Tunis, Nabil Karoui, candidat qualifié pour le second tour de l’élection présidentielle, a été libéré ce mercredi 9 octobre.

Le candidat Nabil Karoui, qualifié pour le second tour de l’élection présidentielle programmé dimanche 13 octobre, a été libéré dans la soirée de mercredi.

Après une escale à son QG, il est ensuite rentré à son domicile.

L’homme d’affaires, fondateur de la chaîne Nessma TV, avait été arrêté vendredi 23 août dans des conditions rocambolesques. Il était depuis incarcéré à la prison de Monarguia, près de Tunis, dans le cadre d’une enquête judiciaire ouverte contre lui et son frère Ghazi pour « blanchiment d’argent » et « évasion fiscale ».

Multiples demandes de libération

Ne pouvant mener campagne depuis sa cellule, c’est sa femme, Salwa Smaoui, qui s’était chargée d’animer les meetings de son mouvement, Qalb Tounes, avant la tenue du premier tour dimanche 15 septembre. Une fois le candidat qualifié pour la seconde manche du scrutin, de nombreuses voix s’étaient élevées pour réclamer sa libération, afin d’assurer une meilleure équité entre lui et son concurrent, le constitutionnaliste indépendant Kaïs Saïed. La télévision publique s’était même dit prête à organiser un débat en prison s’il le fallait.

Nabil Karoui conteste les faits qui lui sont reprochés, se considérant comme un « prisonnier politique » victime d’un complot ourdi par le Premier ministre Youssef Chahed et le parti à référentiel islamique Ennahdha.

Facebook Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

WP Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com