Transformation de l’Afrique : Les jeunes leaders du YALI appelés à rendre virtuel les frontières

Le directeur général du CESAG, M.  Serge Auguste Bayala a invité, ce week-end, les jeunes leaders du réseau du Yali constitué de 2400 initiés, à participer à la transformation de l’Afrique.   « Il faut aller au-delà du cadre délimité par les frontières ou rendre ces frontières virtuelles pour arriver à cette fin », a-t-il demandé aux jeunes, lors de la cérémonie de clôture de la 14ème session de formation qui s’est tenue ce vendredi 12 avril au Centre africain d’études supérieures en gestion (Cesag). 

Les services de YALI Dakar renseignent qu’ils ont renforcé leurs compétences en leadership dans les domaines de l’entrepreneuriat, de l’engagement citoyen et de la gestion des administrations publiques. « Les modules de renforcement de capacité délivrés dans le cadre du programme YALI participent à « armer » les jeunes leaders pour amorcer les grands défis du développement du continent », informe  M. Bayala, qui a demandé plus d’implication au secteur privé dans le processus de formation et assurer une pérennité des centres de formation. 

 Pour galvaniser les troupes, M. Bayala notifie aux jeunes leaders que « la tâche est énorme mais elle n’est pas insurmontable. Il nous appartient de ne pas baisser les bras ».

Abondant dans le même sens, la directrice adjointe de l’USAID au Sénégal, Mme Sala Ba salue les outils développés dans le cadre de cette formation qui, selon elle, va permettre aux jeunes leaders de se développer en tant qu’acteur de leurs communautés respectives capables de contribuer à l’essor du continent africain. 

Elle juge impressionnante la diversité des expériences et la créativité des participants. 
Mme Ba a transmis l’espoir de la directrice de l’USAID  qui dit souhaiter voir le programme Yali contribuer à stimuler la croissance et la prospérité, renforcer la gouvernance démocratique et améliorer la paix et la sécurité sur le continent. « L’Afrique a besoin de vous et je sais que vous saurez répondre à son appel car vous êtes les précurseurs d’une nouvelle ère qui s’ouvre au continent, de nouvelles perspectives de développement», renseigne Mme Ba qui estime qu’avec l’expertise acquise par ces jeunes, c’est un nouveau paradigme de développement qui se met en place. Elle rappelle que le YALI est une opportunité de renforcement de capacité pour des centaines voire des milliers de jeunes comme ceux issus de cette 14ème session. 

Facebook Comments
WP Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com