Total mis en demeure par des ONG pour son projet pétrolier en Ouganda

Des ONG attaquent en justice le géant français Total, dont les projets d’exploitation pétrolière en Ouganda ne respecteraient pas une nouvelle loi qui impose aux entreprises françaises un « devoir de vigilance » même à l’étranger. Ces ONG, tant françaises qu’ougandaises, pourraient assigner en justice Total pour violations des droits humains et risques de graves atteintes à l’environnement, notamment.

Six ONG françaises et ougandaises annoncent avoir attaqué en justice le géant pétrolier français Total pour non-respect d’une nouvelle loi qui impose aux multinationales françaises un devoir de vigilance, y compris à l’étranger. Cette action en justice, un précédent sur le plan juridique, concerne la filiale ougandaise de Total et deux de ses sous-traitants. Survie, les Amis de la Terre et quatre associations ougandaises dénoncent le manque de transparence de Total dans un projet à proximité du lac Albert.

Facebook Comments
WP Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com