Que sont devenus les dirigeants de la crise de 1968?

L’Union Démocratique des Etudiants du Sénégal (Udes) a joué un rôle déterminant dans les événement de mai 1968. D’ailleurs, cette organisation est considérée comme l’élément détonateur de la crise. En 1968, l’Udes avait à sa tête un comité exécutif (CE) constitué de sept membres et était dirigé par Mbaye Diack. Sur les sept membres du CE de l’Udes, deux sont décédés: Amadou Ka et Masséne Diouf.

Les cinq autres, Mbaye Diack,  Moussa Kane, Birahim Diagne, Birahim Ba et Ousmane Ndiaye sont toujours en vie. Professeur de mathématiques et ancien dirigent de la Ld/Mpt qu’il a quitté à la faveur de la première alternance politique du Sénégal, le secrétaire général de l’Udes à l’époque (Mbaye Diack) a été adjoint à la présidence de la République sous le régime de Me Abdoulaye Wade.

Il avait à ses côtés Moussa Kane. Vice-président chargé des affaires sociales de l’Udes, ce dernier qui  fait parti des fondateurs de la Ld/Mpt en 1975 a été professeur de philosophie aux lycée Charles De Gaule et Limamoulaye avant de devenir grand disciple de Cheikh Ahmadou Bamba.

Vice-président chargé des relations extérieures, Birahim Diagne a milité au Pai-Sénégal et au Ps avant de se lancer dans les affaires. Le secrétaire général de l’Udes était occupé par Birahim Ba dit Bill qui, après avoir servi comme professeur d’histoire, était nommé directeur de l’enseignement du second degré. Trésorier de l’Udes, Ousmane Ndiaye fut inspecteur des impôts avant d’intégré le corps des inspecteurs généraux de l’Etat.

Facebook Comments
WP Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com