MOUMINI CAMARA SG du Syndicat : « Il n y a pas de Malaise au Cesti »

’’Joint par téléphone,  par  nos  confrère  du  quotidien  Enquête, le secrétaire général de la section Saes du Cesti botte en touche certaines accusations.

A l’en croire, il n’y a aucun malaise dans l’établissement. “Nous considérons qu’il n’y a pas de malaise avec les collègues retraités, encore moins avec les vacataires. Par rapport aux premiers, nous demandons juste conformément aux textes qu’ils ne participent pas aux comités pédagogiques. De même, ils n’ont pas droit à des bureaux qui sont réservés aux permanents en activité…’’, informe-t-il. Moumini Camara estime qu’il ne s’agit nullement de représailles, mais juste une invite à l’application de la loi. Il dit : “C’est eux (les contractuels retraités) qui pensent que ce sont des représailles.

 Ce sont les textes qui le disent. S’ils parlent de représailles, c’est parce que peutêtre ils ont quelque chose à se reprocher. Nous, nous demandons juste l’application des textes, en l’occurrence le décret 2010-706 du 10 juin 2010’’. Pourquoi avez-vous formulé cette demande maintenant ? Il rétorque : “Ce n’est pas maintenant, ça figure dans la plateforme depuis le début.’’ A ceux qui les accusent de voie de fait contre les formateurs qui avaient décidé de faire cours, il justifie : “Le Cesti a un fonctionnement spécifique. On les avait prévenus, auparavant, du mot d’ordre de grève et que personne ne devait faire cours. Je dois dire que ces personnes dont vous parlez ont soutenu la grève au début.

C’est parce que derrière, la directrice a fait une communication parallèle pour qu’ils regagnent les classes, en se désolidarisant de la grève. Il faut aussi signaler qu’on ne les a fait sortir qu’une seule fois. D’ailleurs, on ne les a même pas fait sortir. On vient, on leur explique la situation et ils nous laissent parler aux étudiants. Voilà ce qui s’est passé.’’ Le plus important, souligne-t-il, est que désormais les cours ont été repris, grâce à la signature d’un protocole d’accord, en présence de représentants du recteur. “Notre plateforme était constituée de 14 points à incidence purement pédagogique. Tout ce que nous demandons, c’est que le protocole soit mis en œuvre. On restera très vigilant sur ce point’’.

Facebook Comments
WP Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com