Me Khassimou Touré avocat du gendarme : « La décision de contrôle judiciaire est une décision d’apaisement… »

Le gendarme Moustapha Sané a ainsi été inculpé par le juge du septième cabinet, qui a suppléé le Doyen des juges d’instruction. Le magistrat instructeur lui a notifié son inculpation pour le chef de coups mortels avant de le placer sous contrôle judiciaire. Selon nos informations, la gendarmerie a constitué un ténor du barreau et redoutable procédurier, en l’occurence Me Khassimou Touré, pour assurer la défense de l’officier. Joint au téléphone, l’avocat a donné ses impressions dans cette affaire. « Au nom de la gendarmerie, au nom du gendarme Moustapha Sané et en mon nom personnel, nous nous inclinons pieusement devant la mémoire de feu Fallou Sène.

La décision de contrôle judiciaire que nous avons plaidée repose fondamentalement sur les dispositions pertinentes de l’article 127 ter du Code de procédure pénale, parce que tout simplement le prévenu Moustapha Sané qui est un officier de la gendarmerie est régulièrement domicilié et bénéficie de toutes les garanties de représentation en justice. Les faits ont lieu sous la contrainte et les violences exercées sur les gendarmes qui ont été légalement et régulièrement réquisitionnés par l’autorité compétente pour assurer la sécurité des personnes et des biens dans l’espace universitaire. La décision prise par le juge est une décision d’apaisement, une décision de sagesse fondée sur le droit. Donc, elle n’est ni complaisante ni fébrile.

Facebook Comments
WP Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com