Papis Diatta,  émigré Sénégalais qui vivait en France accuse son avocat Me El Hadji Diouf, d’avoir fait main basse sur ses 200 millions Fcfa. Cet argent, selon Le Témoin, qui donne la nouvelle,  représente les fonds qu’il a hérité d d’un Français nommé Patric Jean Emile Girault. Depuis le mois de mai dernier, Diatta dit avoir fait une procuration en faveur de l’avocat pour qu’il rapatrie les fonds dans son compte. Mais à sa grande surprise, il a constaté que le compté logé à Bnp Paribas a été modifié Et seuls Me El Hadji Diouf et le directeur de ladite banque y ont accès. Lorsqu’il est parti chez la robe noir lui demander son argent, ce dernier, signale l’émigré, l’a insulté et menacé avant de lui faire savoir qu’il fait partie du pouvoir.  Le journal signale qu’il a tenté de joindre Me El Hadj Diouf mais sans succès.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici