Mallé Ndiaye écope de 10 ans de travaux forcés

Hier, le tribunal de grande instance de Diourbel, siégeant en chambre criminelle, a reconnu coupable Mallé Ndiaye et l’a condamné à une peine de dix ans de travaux forcés pour contrebande de chanvre indien. Le prévenu avait été placé sous mandat de dépôt, après avoir été arrêté le 21 septembre de la même année par les douaniers de la brigade mobile de Bambey.

 Au cours d’une opération de contrôle, ils avaient immobilisé un véhicule dont la fouille avait permis la découverte dans un sac, de 18 plaquettes de cannabis d’un kilogramme chacune. Interpellé, le chauffeur avait désigné Mallé Ndiaye comme étant le propriétaire. Hier, à la barre du tribunal de grande instance de Diourbel, il a été reconnu coupable et condamné à une peine de travaux forcés de dix ans et au paiement d’une amende de 2 millions et d’une amende fiscale de 200 000 francs et au paiement des frais de dossier.

Facebook Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

WP Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com