L’Ire des partisans d’Aminata Tall

La maison d’Aminata Tall, sise en face de l’agence de la Senelec, risque d’être exiguë pour contenir tous ses militants et sympathisants qui en ont fait leur point de ralliement. En provenance de plusieurs régions du pays, ils entendent protester vigoureusement contre la décision du chef de l’Etat de défenestrer Aminata Tall de la tête du Conseil économique, social et environnemental (Cese).

Ils estiment que leur mentor a été trahi. ‘’C’est un véritable coup de massue que Macky Sall nous a assené. C’est une trahison politique. N’eût été l’implication personnelle d’Aminata Tall, Macky Sall ne pouvait pas gagner dans la commune de Diourbel, encore moins le département de Diourbel, lors de la Présidentielle passée. Je me rappelle, durant la campagne, lorsqu’elle est venue à Médinatoul Salam, fief des Tanthiacounes, elle avait remis 10 millions.

 Et ce jour-là, le marabout avait dit que s’il vote avec ses talibés pour Macky Sall, c’est grâce à elle, parce que Macky Sall n’avait jamais respecté la promesse de construire la mosquée qu’il leur avait faite en 2012. A d’autres marabouts, elle a remis des sommes d’argent consistantes. Il a trahi. Il devait la laisser au moins deux ans après la Présidentielle, avant de l’enlever’’, s’étrangle Aly Lom. Le responsable politique de poursuivre : ‘’Le soutien d’Aminata Tall à Macky Sall, c’était un partenariat gagnant-gagnant. Elle avait contribué financièrement à sa campagne de 2012. Elle aide beaucoup. C’est elle-même qui sert les repas aux invités. Le président et sa coalition courent des risques, avec le limogeage de Birima Mangara et d’Aminata Tall. Le Benno pourrait perdre beaucoup de collectivités territoriales, surtout le conseil départemental et la commune de Diourbel.’’ Dans la maison de la désormais ex-présidente du Cese où des militants ont convergé, dès l’annonce de la nouvelle hier, c’était comme une atmosphère de deuil.

Les récriminations n’ont pas manqué. Un militant se lâche : ‘’Je me souviens, en 2012, elle avait contribué à l’élection présidentielle, en remettant quatorze véhicules 4X4 qu’un chef d’Etat lui avait offerts gracieusement pour qu’elle puisse battre campagne, lorsqu’elle avait déclaré sa candidature. Ces véhicules, plus de l’argent, elle les avait remis au candidat Macky Sall.’’ Avec le limogeage d’Aminata Tall, c’est une perte sèche pour Diourbel. Elle avait nommé plusieurs de ses responsables et sympathisants à des fonctions de chargé de mission et de conseiller spécial. Si les partisans d’Aminata Tall pleurent et s’interrogent sur cette défenestration, d’autres jubilent et disent tout haut que Dieu est juste. Un ex-proche de la dame : ‘’Elle a brisé beaucoup de carrières. Je me rappelle que quinze jours après ma prise de fonction, la directrice des ressources humaines m’a signifié mon licenciement. A ce jour, je n’ai pas eu droit à un salaire. Un autre est venu pour percevoir son salaire et il lui a été informé qu’il n’en a pas droit et cela sans préavis, alors qu’il avait des engagements à la banque. Le secrétaire général adjoint a été viré.

 Le grand frère de son mari a été viré. Elle a brisé beaucoup de carrières. Beaucoup de commis extérieurs, c’est-à-dire des personnes qui perçoivent des salaires sans venir travailler, elle a fini par les enlever. L’Acp a été remercié. Un ancien directeur du Crous de Saint-Louis a été aussi limogé. Elle n’a jamais voulu de personnes ambitieuses.’’ Pour rappel, Aminata Tall, c’est 28 années de présence dans les sphères de l’Etat. Elle a été ministre à deux reprises, sous le magistère du président Abdou Diouf, plusieurs fois ministre sous le magistère du président Abdoulaye Wade. Première femme à occuper les fonctions de secrétaire général de la présidence de la République, elle a été députée et vice-présidente de l’Assemblée nationale.

Facebook Comments
WP Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com