Serigne Bassirou Guèye, le procureur de la République, a qui le juge d’instruction a transmis la demande de liberté provisoire pour ses observations, s’est opposé à la libération d’Adama Gaye, inculpé pour publication d’écrits contraires aux bonnes mœurs et offense au chef de l’Etat, rapporte Le Quotidien. Le journaliste va devoir saisir la Chambre d’accusation pour espérer une liberté provisoire.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici