Les Infos de la Semaine

Remaniement: Un ministre recalé tombe en syncope

Un ministre de l’ancienne équipe gouvernementale est tombé en syncope après avoir appris qu’il n’a pas été reconduit dans le nouveau Gouvernement. Le ministre – dont le nom n’a pas été dévoilé –, qui suivait à la télé en compagnie de sa famille la publication de la liste du la nouvelle équipe, s’est brusquement levé avant de lancer : «Yallah moy diokhé, moy… » Aussitôt après, il s’est évanoui suscitant la panique dans sa famille. Il ne s’est réveillé que 10 mn après.

Ngaparou : un Français arrêté avec des armes de guerre

Un ressortissant Français F.P, a été arrêté en possession d’armes lourdes de guerre. Les armes ont été découvertes à son domicile à Ngaparou précisément au quartier Escale. Parmi ces armes de guerre, il y a deux fusils de haute portée, deux calibres 22 ainsi que plusieurs munitions. Interrogé sur l’acquisition des ses armes, le Français confie qu’elles ont été offertes par des expats, les autres achetées sur le marché noir. Il a été déféré au parquet pour détention d’armes sans autorisation administratives.

CESE : La remplaçante d’Aminata Tall connue

Les jours d’Aminata Tall sont comptés au Conseil économique social et environnemental (Cese). Ce n’est qu’une question de temps, son sort a été scellé et qu’elle va bientôt céder son fauteuil. Quid de son remplaçant ? Il s’agit d’un responsable de la première heure. Ce dernier s’est investi corps et âme avant et pendant la campagne électorale.

Le ministère des Finances expulsé de ses locaux

Le ministère des Finances sis à la Rue Carnot risque de se  retrouver sans siège, et pour cause. La société immobilière Sci Darou Rahmane, qui a initié une procédure d’expulsion pour arriérées de loyer a obtenu gain de cause. Le juge de la chambre du Tribunal du commerce a ordonné la résiliation du contrat et l’expulsion du ministère des Finances, tant de sa personne, ses biens ainsi que tous  occupants de son chef. Ce n’est pas tout. L’Etat est condamné à payer 510.720.000 Fcfa. Le verdict a été rendu mercredi dernier.

Malade, Tanor évacué en France

Ousmane Tanor Dieng  n’avait pas assisté à la cérémonie d’investiture de Macky Sall. Ce, pour des raisons de maladie. Son proche entourage parlait d’un simple coup de fatigue. Mais les choses semblent être très sérieuses. Le patron des ‘Verts » de Colobane s’est rendu en France  pour se soigner.

Mbaye Ndiaye et Cheikh Kanté se considèrent toujours ministres

Macky Sall a mis fin par décret aux fonctions de ministres d’Etat, ministres conseillers, conseillers spéciaux et chargés de mission. Mais Cheikh Kanté et Mbaye Ndiaye ne se voient pas concerner par cette mesure. Le premier concerné signale qu’il bénéficie de la confiance du chef de l’Etat. Le second nommé déclare qu’il n’a pas encore vu un décret mettant fin à mes fonctions.

Trafic d’ivoire: Un autre Chinois arrêté à l’Aibd

Un Chinois vient d’être arrêté à l’AIBD en possession de 27 pièces d’ivoire d’éléphant. Le produit a été dissimulé dans des sachets et des pots de café et de lait en poudre. Le Chinois, détenait également par devers lui 11 bijoux sculptés en bois d’ébène, un bois précieux. Le présumé trafiquant est un employé pour une société de BTP chinoise établie à Dakar. Cette arrestation intervient un mois après celle de la Chinoise, interpellée le 5 mars dernier à l’AIBD, à l’Aibd en possession de 350g d’Ivoire d’éléphant.

Wade quitte Terrou-Bi et s’installe au Lagon

L’ancien Président Wade s’approche du Palais de la république. Me Abdoulaye Wade a déménagé de Terrou-Bi pour installer ses quartiers à l’hôtel Lagon situé sur la Corniche-Est. Les raisons de son déménagement ? Les nombreuses visites à Wade et la forte présence sécuritaire avaient fini d’indisposer l’hôtel. Son déménagement est également lié à une question d’intendance qui pesait sur la bourse de Wade.

Simb de Keur Massar : 3 nouvelles arrestations

Encore du nouveau dans l’affaire du meurtre de Bakary Diédhiou tué dans une bagarre lors d’une cérémonie de « Simb » à Keur Massar. Après l’arrestation du vrai coupable qui s’est rendu à la gendarmerie, trois autres personnes dont une femme et une personne âgée ont été interpelées. Les mis en cause sont accusés de complicité de meurtre et de recel de meurtrier. Ce n’est pas tout. Trois autres personnes ont été déférées hier au Parquet. Elles sont soupçonnées d’avoir participé à l’incendie volontaire du maire de Keur Massar, Moustapha Mbengue. L’enquête se poursuit en vue d’autres arrestations.

Facebook Comments
WP Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com