Le site nexna.com à la barre

Le tribunal des flagrants délits a vu défiler El Hadj Mbaye Sarré, Seydou Kane, Dieuvile Ouzolo, Omar Tambédou et Ibrahima Konaté, tous jugés pour prostitution sans être inscrits au fichier sanitaire et diffusion d’images contraires aux bonnes mœurs. Ils ont été alpagués selon le même modus operandi. ElHadjMbaye Sarré, SeydouKane,DieuvileOuzolo,Omar Tambédou et Ibrahima Konaté ont en commun d’avoir comparu devantletribunal desflagrants délits, pour prostitution sans l’obtention d’un carnet sanitaire et diffusion d’images contraires aux bonnes mœurs. Ils ont également en commun d’avoirétéarrêtés,àtour derôle, selon le mêmestratagème misen place parla police. Le premieràcomparaître,ElHadjMbaye Sarré,est unmenuisier âgé de 45, domicilié aux Hlm Las Palmas. Il dit n’avoir jamais eu l’intention de se prostituer, mais qu’il accepte le délit de diffusion d’imagesàcaractère pornographique,commelereste dela bande. En effet, ilconfieavoir ouvert un compte dans lesite nexna.com. Il y amis des photosetson numéro detéléphone.C’estainsi qu’une femmeestentréeencontactavecluipourluiproposerunerencontre pourentretenir des relations sexuelles. El Hadjaaccepté, selon lui, parce quela dameau téléphoneavaitinsistéetilssesont donnérendez-vousàl’hôtelBaraka.Ladite dameluia demandéson prix,mais le présumé vendeur desexeluialaissélechoix sur le montant dela rémunération.Ilssesontentendus pour 15 000 F la passe. Unefois au lieu derendez-vous, ilaétéappréhendé parlesforces del’ordre. “Jel’ai fait parcuriosité. Jesuis mariéet père defamille. Je nele referai plusjamais’’,s’est-ilexcusé. SeydouKane,unétudiantenMaster1endroit,àl’Ucad,résidant aux Parcelles-Assainies, reconnait aussi avoir posté des images contrairesaux bonnes mœurset soutient n’avoir jamaiseu l’intentiondese prostituer.“J’ai publiél’image d’uneautre personne.Jel’ai fait parcuriositéet voirjusqu’où ça pouvaitaller.Et unjour, j’aireçu un appel d’une dame pour des services sexuels. Mais puisquej’étais en période d’examens, j’aiattendu definirlesépreuves pourallerau rendez-vous,àl’hôtel Baraka. Unefois dans le hall, jel’aiappelée; elle m’a donnésa description. Dès queje mesuis présentéàelle, j’ai étéarrêté’’. DieuvileOuzolo, un étudianten géniecivilâgé de 29 ans, domiciliéàLiberté6,OmarTambédou,unsurveillantdechantierâgéde 32 ans, domicilié aux Parcelles-Assainies, et Ibrahima Konaté, un technicien en télécommunication, domiciliéà Golf Sud, sont tous tombés dans le mêmetraquenard. Lesieur Ouzolo arépondu àla dame quec’était gratuit;tandis queKonaté déclares’être désinscrit, après avoir pris conscience de ce qu’il faisait. Mais, malheureusement pour lui, le site laisse une marge de deux semaines, avant de clôturer lecompteeteffacer les données. C’est dansce délai qu’ila reçu l’appel qui l’aattiréàl’hôtel Baraka. “Ce site incite et invite les jeunes à la débauche’’ Le représentant du parquet, considérant les faits constants, a demandél’application delaloi. Parcontre, lesavocats des prévenus sesonttousdéfausséssurlesitenexna.com.Ilsdemandentauxautoritéscompétentes defairele nécessaire. “Cesiteinciteet inviteles jeunes à la débauche’’, fulmine-t-on. En sus de jeter l’opprobre sur ledit site derencontres, ils ont demandéau tribunal de ne pasretenir lechef de prostitution, parce queles prévenus n’en ont pas fait unmétier, puisqueles unssontétudiants, lesautrestravailleurs. Letribunal n’a pasentendu cetappelàlaclémence, puisqu’il lesa reconnuscoupables des deux chefset lesacondamnésà une peine 2moisavecsursis. FA

Facebook Comments

WP Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com