« Le décret de révocation de Khalifa Sall s’est fondé sur… »

La haute juridiction Sénégal est entrain de statuer sur le recours déposé par ses avocats de Khalifa Sall, le 4 septembre dernier, pour contester sa révocation de son poste de maire de Dakar.

Après les plaidoiries des avocats de Khalifa Sall sollicitant l’annulation du décret de révocation de leur client, les conseils de l’Etat du Sénégal ont pris la parole pour prendre le contre-pied de leurs confrères. C’est l’agent judiciaire de l’Etat qui ouvre le bal du côté des avocats de la partie civile.

Antoine Félix Diome a, dans sa plaidoirie, rappelé les notions fondamentales qui permettront, de bien apprécier le décret de révocation. « Le décret de révocation s’est fondé sur les faits matériellement incontestables. Khalifa Sall a été invité par l’Inspection générale d’Etat à s’expliquer sur les faits relatifs à la gestion de la caisse d’avance de la mairie de Dakar. Il n’a pas contesté les faits. Il est même allé plus loin en faisant des propositions de solutions », a renseigné l’agent judiciaire de l’Etat, estimant ainsi que le décret de révocation ne souffre d’aucune illégalité.

Facebook Comments
WP Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com