LANCEMENT PROJET “AFRIQUE CREATIVE’’ Le Sénégal parmi les 4 pays bénéficiaires

L’Agence française de développement (Afd) a mis sur pied un projet dit “Afrique créative’’. Il coûte 1,5 million d’euros et aura pour mission principale de soutenir les initiatives structurantes, viables économiquement à travers de petits financements. Dans un souci de rapprocher le monde de la culture de celui du développement pour atteindre les objectifs du développement durable à l’horizon 2030, l’Agence française de développement (Afd) s’est vu confier, depuis deux ans, un nouveau mandat d’intervention, pour accompagner la structuration du  secteur des industries culturelles et créatives.

C’est dans ce cadre que le projet “Afrique Créative’’, financé à hauteur de 1,5 million d’euros, a vu le jour. Samedi dernier, à Saint-Louis, lors du lancement du premier appel à projets, la représentante du directeur de l’Afd, Rémy Rioux, Mme Laurence Hart, a soutenu que ce projet vise à accompagner la structuration des acteurs culturels qui sont très dynamiques sur le continent, mais aussi à soutenir les entrepreneurs culturels. Pour une première du genre en Afrique, 4 pays ont été sélectionnés. Il s’agit du Sénégal, du Burkina Faso, du Maroc et de l’Ouganda.

 Leurs choix s’expliquent  par le fait qu’ils sont de véritables viviers qui foisonnent d’entrepreneurs culturels. “Cet appel à projets va permettre à un petit groupe d’entrepreneurs culturels de bénéficier d’un financement direct et adapté à leurs besoins ainsi que d’un programme d’accompagnement technique sur mesure pendant deux ans. Par ce positionnement, l’Afd souhaite encourager des projets d’entrepreneuriats durables, viables économiquement qui, après ces deux années d’accompagnement, volent de leurs propres ailes’’,a dit Mme Hart. Elle souhaite que ces projets, à terme, puissent servir d’exemples de réussite pour encourager l’investissement autour de ce type d’initiative et favoriser un écosystème qui permettra de créer une réelle dynamique liée à l’innovation et ou au numérique portée par la jeunesse autour de l’entreprenariat culturel sur le continent africain.

L’appel à candidatures, qui a démarré samedi dernier, prendra fin le 15 août. Pour le député français et président de la Commission des affaires culturelles et de l’éducation à l’Assemblée nationale française venu représenter le président Emmanuel Macron à cette manifestation, Bruno Studer, ce programme projette la coopération française au cœur même des industries culturelles et créatives. L’ambition est de soutenir les initiatives structurantes, génératrices d’emplois dans un secteur fortement investi par la jeunesse, à l’en croire.

Facebook Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

WP Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com