L’Afrique du Sud saisit un avion d’Air Tanzania

L’Airbus 220-300 devait décoller vendredi de Johannesburg, en Afrique du Sud, à destination de Dar es Salaam, en Tanzanie.

Les autorités sud-africaines ne se sont pas prononcées publiquement sur les raisons de cette décision.

Mais une source proche de l’affaire a déclaré à la BBC que l’avion a été saisi à cause d’un versement de 33 millions de dollars américains que la Tanzanie n’a pas honoré vi-à-vis d’un agriculteur sud-africain.

L’avocat Roger Wakefield, contacté par la BBC, affirme que l’Afrique du Sud a pris cette décision après que la Tanzanie a saisi des terres appartenant à un agriculteur sud-africain.

Selon un porte-parole du gouvernement tanzanien, des avocats du pays doivent se rendre en Afrique du Sud pour enquêter sur la saisie de l’avion.

Air Tanzania a déclaré vendredi qu’elle prévoyait un réaménagement de ses vols « en raison de circonstances imprévisibles ». La compagnie tanzanienne n’avait pas donné plus de détails sur les changements de ses vols.

Le différend survient à peine deux mois après que Air Tanzania a entamé ses liaisons aériennes avec l’Afrique du Sud.

Le président tanzanien, John Magufuli, a relancé la compagnie aérienne nationale, espérant stimuler le tourisme et faire du pays une importante plaque tournante des transports aériens.

Air Tanzania n’avait qu’un seul avion lorsque M. Magufuli a été élu en 2015.

Depuis, des millions de dollars ont été dépensés pour l’achat de huit nouveaux avions.

Ce n’est pas la première fois qu’un avion d’Air Tanzania est saisi. En 2017, l’entreprise canadienne de construction Stirling Civil Engineering avait cloué au sol un avion appartenant la compagnie tanzanienne en raison d’un versement de 38 millions de dollars US que les autorités tanzaniennes n’avaient pas honoré.

Facebook Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

WP Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com