Kaolack: le plaidoyer des jeunes leaders politiques pour  » 30% de jeunes dans les instances électives »

Après  Ziguinchor et Thiés, ces derniers étaient à Kaolack pour rencontrer leurs pairs du Saloum, à travers des caravanes de sensibilisations et de vulgarisations de l’avant  projet de ladite loi, que ces derniers ont entamé depuis un certain temps. Ils comptent ainsi sillonner le reste du pays pour réclamer leur position au niveau de leurs partis respectifs.

Anta Diéye,  membre de ce programme, face à la presse, se désole du sort réservé aux jeunes leaders politiques au niveau de leurs différents partis et instances.

« Pourquoi dans tous les partis  au Sénégal les jeunes leaders ne sont pas bien représentés. La preuve
Sur les 165 députés qui constituent l’assemblée nationale seulement 4 sont des jeunes. Pour ce qui est des 557 municipalités du pays nous n’avons que 29 représentants, et pour les conseils départementaux l’unique pape malick ndour de Guinguineo a réussi à en contrôler un. Ce qui vivement déploré par notre structure qui regorge que des membres diplômés, compétents ».

« Nous voulons changer la  donne et pour y arriver nous avons déjà interpellé le Président du parlement de la Cedeao, Moustapha Cissé Lô et aussi au président de la commission des lois à l’Assemblée Nationale pour que cet avant projet de loi soit vulgarisé », renchérit-elle.
Et de préciser, « nous sommes sur des démarches pour rencontrer aussi notre ministre de tutelle en l’occurrence pape gorgui ndong pour échanger avec lui sur cette question qu’il va rapporter au chef de l’exécutif national ».

Pour rappel le programme pour les jeunes leaders en politique est présent dans trois pays à savoir Sénégal, la Côte d’Ivoire et le Togo.

Par Birane Niasse, Kaolack pour Thieydakar 

Facebook Comments
WP Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com