Kaolack: La jeune fille enlevée finalement retrouvée

C’est un grand ouf de soulagement pour la famille Dramė de la commune de Ndoffane. La jeune fille Fatou Dramé, enlevée hier alors qu’elle se rendait à l’école par des individus non identifiés a été retrouvée tard dans la nui. C’est vers les coups de 03 heures du matin que Fatou dramė surgit dans leur concession au moment où ses parents étaient désespérément couchés aux lits tapant à la porte de la chambre de sa maman. Toute la famille sort et tomba brusquement sur la revenue l’accueillant avec à la fois joie et émoi.

La victime Fatou Dramė, entourée de sa famille et de certains badauds qui avaient été alertés par les cris, explique: « ils m’ont abandonnée en pleine brousse à hauteur de Nioro où je me suis débrouillée seule en marchant jusqu’à la maison par ce qu’ils ont eu échos que les gendarmes sont à leur trousse et que toutes les dispositions ont été prises au niveau des frontières, pendant tout le trajet jusqu’au moment de ma libération je n’arrivait pas à les reconnaître ».

Les larmes au poitrine, Fatou Dramė prend d’abord sa douche, puis son dîné avant de se coucher. Pour s’enquérir de l’état de sa santé les gendarmes en compagnie de son père Aly Dramė l’ont acheminé tôt ce matin à la structure sanitaire de Nioro. Pour défaut de gynécologue, ces derniers partent à la clinique Guissė de Kaolack où elle attend d’être consultée.

À Ndoffane, certains avancent la thèse d’un complot car selon ces derniers, les malfaiteurs ont leurs complices résidant dans cette même commune.

Nous y reviendrons…

Birane Niasse Kaolack, pour Thieydakar

Facebook Comments
WP Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com