« Justice pour Fallou Sène »!

Cela fait juste une année , que Mouhamadou Fallou Sène rendait l’âme. L’étudiant, originaire de Diourbel a été atteint par balle  au cours d’un affrontement  entre les pensionnaires de  l’Université Gaston Berger  (UGB) et les gendarmes. Un mouvement d’humeur qui avait pour motif le retard sur le paiement des bourses.

Les étudiants sous la houlette  des étudiants de Saint Louis (Cesl), ont battu le macadam hier , de Sonar à Boudiouck, continuant de réclamer justice dans l’affaire Fallou Sène qui n’évolue pas.

« L’Etat ne prend pas ses responsabilités pour faire avancer ce dossier. Nous réclamons justice pour notre camarade », sonne le président de séance Daouda Sagna , devant ses pairs scandant leur ras-le-bol. Ainsi, selon M.Sagna, la Cesl a décidé de suspendre les journées sans tickets (Jst) illimitées pour amener les autorités  à nouer le dialogue.

« La Cels a fait fi  de tous les actes de violence  pour faire une marche  pacifique  afin que justice  soit faite pour le camarade Fallou Séne . Nous avons suspendu la Jst. C’est dans la négociation  et la concertation que des solutions peuvent jaillir », a ajouté le président de séance de la Cesl. Avant d’ajouter: » Le contexte actuel de notre université ne nous donne pas droit à poser des actes  allant dans le sens de bloquer les activités pédagogiques. Nous somme conscients du retard  dans les apprentissage ». En plus de la marche de protestation, une cérémonie de prière est prévue aujourd’hui , au campus social , en hommage à Mouhadou Fallou Sène.

La marche d’hier a été encadrée par un détachement  des éléments de la gendarmerie nationale.

à nouer

Facebook Comments
WP Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com