Grâce à Khalifa Sall : Moussa Tine parle de manipulation du pouvoir

La raison de la non libération de Khalifa Sall serait à chercher dans le recours en annulation déposé par ses avocats depuis le 4 juin dernier à la Cour suprême et qui viserait sa radiation de la liste des députés. « Cette information, savamment distillée par le régime, relève de la simple manipulation et de la désinformation », martèle Moussa Tine dans Vox Populi.

Celui qui est réputé proche de l’ancien maire de Dakar d’enfoncer le clou : « Apparemment, le recours ne serait pas encore vidé alors que l’article 47 de la Constitution exigerait le caractère définitif de la condamnation du détenu bénéficiaire. Khalifa aurait pu donc bénéficier de la grâce s’il n’y avait pas ce recours. Voilà l’information qui circule et qui est totalement fausse. C’est de la véritable désinformation ».

Moussa Tine de conclure : « On va plus loin encore en ménageant, d’ailleurs de façon très maladroite, le président de la République. Khalifa aurait été gracié si la condamnation était définitive et on en oublie que Khalifa n’a pas pu être candidat parce que justement, le régime politico-judiciaire a considéré que sa condamnation pénale était déjà définitive avant même le rabat d’arrêt ».

Facebook Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

WP Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com