La région de Diourbel pourrait plomber les nouveaux financement que la Der compte remettre aux jeunes et femmes porteurs de projet. C’est parce que les bénéficiaires de cette région trainent les pieds et refusent de payer les dettes qu’ils ont contractées au niveau de la structure . « Diourbel fait partie des mauvais élèves, en termes de remboursement. Le taux de remboursement est de 25%. Sur un montant de 3 milliards injectés, moins de 500 millions ont été remboursés. Ce qui est très faible. Cet argent est pour tous les Sénégalais », s’insurge Papa Amadou Sarr. Il menace de saisir la justice. « Nous serons obligés, pour ceux qui rechignent à payer, de saisir la justice. L’objectif de ce travail, c’est d’inciter les jeunes et les femmes de la région à rembourser les prêts qu’ils ont contractés et savoir que ce sont des ressources publiques. L’argent ne nous appartient pas, mais à tous les Sénégalais et que si ces derniers n’arrivaient pas à payer, nous allons mettre en oeuvre nos fameux 4 P (Préfet, police, procureur et procès) qui sont connus de tous.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici