La Cour pénale internationale (CPI) a condamné jeudi l’ex-chef de guerre congolais Bosco Ntaganda à une peine de 30 ans de prison pour des crimes de guerre et contre l’humanité, la peine la plus lourde jamais prononcée par la juridiction basée à La Haye.

Citant des “crimes multiples”, dont l’esclavage sexuel et la persécution, le juge Robert Fremr a déclaré lors d’une audience que la peine imposée à M. Ntaganda “est ainsi fixée à 30 ans d’emprisonnement”.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici