CAMPAGNE AGRICOLE : Diourbel surpris par les promesses non tenues de l’Etat

 Que  n’ a-t-on  pas  promis  au  monde  rural pendant  la  campagne électorale  présidentielle. Cinq  mois  après,  l’Etat  semble  tourner  le  dos  à  ses paysans  qui  jusque là  gardaient  l’espoir  d’avoir  des  semences  à  suffisance.  Aujourd’hui  ça cafouille  coté  quantité  et  coté  qualité.  LA  campagne  agricole  serait-elle un  véritable  échec.   La quantité reçue est insuffisante par rapport aux demandes des populations.

Des quotas  insignifiants par  rapport  à  certaines  populations  de certaines  localités.  A  Ndoulo, qui a reçu 45 tonnes, alors que la population avoisine les 8 000 personnes, vous conviendrez avec moi que ce quota est insignifiant. Si on pouvait augmenter ce quota de 45 tonnes, ce serait meilleur. Si on pouvait recevoir des semences certifiées, ce serait encore mieux’’. Cette doléance a été formulée par Ibrahima Ndiaye, Président de la Commission de distribution des semences de Ndoulo.

 Il s’exprimait lors de la visite de la Commission nationale de suivi de la campagne agricole. Outre cette doléance, des producteurs ont confié que la quantité de machines agricoles reçue ne représente qu’une goutte d’eau dans la mer. Pour les 228 villages de l’arrondissement de Ndoulo, le nombre de semoirs à distribuer est de 189.

Facebook Comments
WP Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com