Grand Yoff : Des apprentis-chauffeurs se disputent 2,5 Kg de chanvre indien

Deux kilos cinq cents (2,5 Kg) de chanvre indien ont créé de terribles engueulades et une vive tension entre collègues apprentis-chauffeurs à bord d’un même bus de transport en commun reliant Bignona et Grand Yoff. L’histoire remonte à la nuit du lundi 17 au mardi 18 juin dernier. Un bus quitte en effet Bignona durant cette soirée, avec à son bord des passagers se rend à Dakar, plus précisément au garage de Grand Yoff.

L’un des voyageurs détient un sac de couleur noire contenant 10 Kg de chanvre indien et le planque sur le porte bagages du véhicule. Les agissements du passager-dealer atterrissent cependant sur la table du commissaire de police de Yeumbeul. Et en bon flic résauté, Diouf Bauer prend le signalement du bus en question, l’identifie et met en selle ses agents de renseignement. Il monte en première ligne, localise le véhicule et le place dans sa ligne de mire. Il coordonne à distance avec ses sources, lâche ses éléments de la brigade de recherches et les positionne à l’arrêt des cars Fass Mbao sur la Rn1.

A l’étape de Rufisque, rapportent nos informateurs, l’apprenti chauffeur Abdourahmane T, chargé des bagues, découvre les 10 Kg de drogue, identifie le propriétaire et l’interpelle. Celui ci panique, redoute d’être dénoncé et propose un marché à l’apprenti. Qui reste de marbre, continue de gronder et menace. Il se fait alors doubler par ses collègues apprentis, Antoine M. et Christian D, qui s’y mettent et traitent en douce avec le passager, convoyeur de drogue, qui leur offre 2,5 Kg de l’herbe sur les 10 Kg et descend à l’escale de Keur Mbaye Fall. Antoine et Christian continuent de manoeuvrer et profitant dudit escale pour tenter de faire disparaitre les 2,5 Kg. Abdourahmane, chargé des bagages, découvre le manège de ses deux collègues, pète un câble et rouspète à tout rompre. Il peste fort contre ses compagnons et les dénonce auprès du chauffeur Benoit K. Ce dernier lui demande d’attendre d’être à l’étape de Fass Mbao pour saisir les gendarmes de la circulation routière. Les hommes du commissaire Diouf qui guettaient le véhicule à l’arrêt entrent en action, identifient le véhicule, l’interceptent sur le bas-côté . Ils interpellent les deux apprentis-chauffeurs, le chauffeur et son adjoint.

Facebook Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

WP Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com