Bière, fromage, café… ces aliments vous protègent contre Alzheimer !

Le bon développement des vaisseaux sanguins jouerait un rôle clé dans la prévention de certaines maladies graves (Alzheimer, cancers, problèmes cardiaques…). Et l’on pourrait influer sur ce processus grâce à notre alimentation.

L’impact de notre alimentation sur notre santé n’est plus à prouver. Mais certains aliments réputés mauvais pour l’organisme auraient finalement un rôle bénéfique dans la prévention d’Alzheimer et d’autres maladies graves. On peut notamment citer le café, le fromage ou la bière. Cela s’expliquerait par le rôle qu’ils jouent dans le développement des vaisseaux sanguins – l’angiogenèse.

Une mauvaise angiogenèse favorise l’apparition de maladies graves

Lorsque notre organisme fonctionne de manière optimale, les vaisseaux sanguins se développent au bon endroit, au bon moment, ce qui contribue à nous maintenir en forme. Ce système complexe, qui permet de réparer et régénérer les vaisseaux, est appelé angiogenèse. Un phénomène auquel le DailyMail vient de consacrer tout un article.

Lorsque ce processus est anormal, c’est-à-dire que les vaisseaux ont une croissance excessive ou insuffisante, des maladies peuvent survenir – telles que des cancers, des troubles cardiaque, le diabète ou encore Alzheimer. Dans le cas de cette dernière pathologie, on sait que les vaisseaux sanguins des patients ont tendance à libérer des toxines qui tuent les cellules du cerveau, au lieu de contribuer à sa bonne irrigation.

D’autres maladies pourraient également être liées à une mauvaise angiogenèse : l’endométriose, le psoriasis, la polyarthrite rhumatoïde, la DMLA, l’alopécie ou encore la dysfonction érectile. D’où l’importance de veiller à la bonne santé de ses vaisseaux, véritable système de défense du corps humain.

Certains aliments contribuent au bon développement des vaisseaux

Pour ce faire, certains aliments peuvent aider. Soja, thé vert, café, tomates, vin rouge et même bière ou fromages à pâte dur : tous renferment des composants qui favorisent l’angiogenèse. Et cette dernière contribue au bon fonctionnement du cœur et du cerveau, réparant les éventuels dommages dans ces organes vitaux.

Ce système de défense génère également de nouveaux capillaires microscopiques (des vaisseaux sanguins extrêmement fins et souples) pour envoyer les nutriments supplémentaires dans les parties du corps qui en ont besoin. Mais si l’angiogenèse est défaillante, ces nouveaux vaisseaux ne se développent pas, ce qui augmente le risque de maladies.

Plusieurs maladies détournent l’angiogenèse pour se développer

Néanmoins, l’inverse est aussi vrai : des pathologies déjà présentes peuvent dérégler l’angiogenèse afin de se développer. C’est le cas de nombreux cancers. Ces derniers peuvent modifier ce processus, de manière à détourner les vaisseaux sanguins pour nourrir les tumeurs.

De même, les plaques graisseuses qui s’accumulent dans certaines artères, et à l’origine de problèmes cardiaques, peuvent sournoisement appeler à la construction de nouveaux vaisseaux pour stimuler leur croissance.

Du côté de la DMLA, une mauvaise angiogenèse peut provoquer la formation d’un enchevêtrement anormal de vaisseaux sanguins, qui peut détruire la vision de façon permanente. Dans les maladies comme l’arthrose et la polyarthrite rhumatoïde, l’inflammation des articulations conduit à la construction de nouveaux vaisseaux malins qui libèrent des enzymes destructrices. Ces dernières abîment le cartilage et provoquent des douleurs invalidantes.

Facebook Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

WP Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com