Bicarbonate : la poudre magique

Derrière le nom de bicarbonate de sodium, se cache une poudre « à tout faire » dont le succès ne s’est jamais démenti depuis 1846. Comment l’utiliser ? Et quelles sont ses vertus santé et beauté ou encore pour son intérieur ? Découvrez les secrets du bicarbonate.

Il était déjà adulé par nos grands-mères et les grands-mères de nos grands-mères, qui l’utilisaient à toutes les sauces : dans leurs plats cuisinés, de l’entrée au dessert, mais aussi pour ses vertus de fée du logis, ainsi que pour résoudre les bobos au quotidien, faire régner l’hygiène et améliorer le bien-être de chacun (animaux de compagnie inclus). Le tout pour une somme modeste et une efficacité redoutable.

Une étude américaine parue dans le Journal of Immunology vient de montrer que consommer du bicarbonate de soude chaque jour à petite dose pourrait réduire l’inflammation des maladies comme la polyarthrite rhumatoïde. Preuve est faite des vertus antiacides de la petite poudre magique. Mais le bicarbonate a aussi bien d’autres propriétés. Découvrez-les dans ce dossier.

Les vertus santé du bicarbonate

Désinfectant, asséchant, désodorisant, purifiant, nettoyant, purifiant, détartrant, assainissant…, il est tout à la fois, et celles qui apprennent à s’en servir au quotidien ne peuvent bientôt plus s’en passer. Génie de la maison, c’est également un génie de la santé et de la beauté.

Grâce à son pH alcalin (entre 8 et 8,4, sachant qu’un pH est neutre à 7), le bicarbonate de soude neutralise les acides gras (graisses végétales et graisses animales). C’est ce qui en fait un redoutable ennemi de l’acidité gastrique (brûlure d’estomac).

Il aide à gérer les nausées des lendemains de fête. Et lorsqu’on l’ajoute à l’eau de cuisson de certains aliments (choux, légumineuses, féculents…), il facilite leur digestion. Certains cuisiniers malins en glissent même une pincée dans leur recette de fondue pour la rendre plus aérée et plus digeste !

beauté et maison

Conjuguées, les propriétés du bicarbonate promettent des applications aussi diverses qu’utiles, de l’armoire à pharmacie à la trousse de beauté, sans oublier l’hygiène.

• C’est un ami des dents : avec lui, exit les résidus alimentaires déposés entre les dents à l’origine de caries. Il combat la plaque dentaire, rafraîchit l’haleine (en bain de bouche) et fait un sourire de star en blanchissant les dents.

• Il exfolie la peau : ses fins cristaux aux angles multiples lui procurent un effet abrasif dont les pouvoirs sont tempérés par le fait qu’ils se dissolvent dans l’eau. Utilisé comme peeling pour le visage, par exemple, il assainit, exfolie la peau sans l’agresser et ravive un teint brouillé.

• Il chasse le calcaire de nos appareils ménagers : en évitant le phénomène de précipitation du calcium et du magnésium de l’eau, il empêche la formation de tartre. Ce qui peut être utile aussi en cosmétique, pour corriger la dureté de l’eau de nos bains comme pour nous assurer un sourire éclatant.

• Il aspire les odeurs : en modifiant le pH des acides jusqu’à le rendre neutre, il neutralise les mauvaises odeurs.

• Il détruit les champignons :  c’est un destructeur de mycoses, champignons et autres moisissures. Là encore, il apporte des solutions pour l’hygiène de tous les jours, et du coup, pour notre santé.

contre-indications du bicarbonate

Son usage interne est contre-indiqué pour les personnes souffrant d’insuffisance cardiaque ou rénale. Son excès est à proscrire : on ne se lave par les dents tous les jours avec du bicarbonate (sauf recommandation express du dentiste, en cas de gingivite par exemple), on n’en boit pas non plus un grand verre après chaque repas pour digérer… Bref, on apprend à l’utiliser à bon escient et en quantité raisonnable.

Comment le conserver ?

Pour en profiter longtemps, il est nécessaire d’entreposer le bicarbonate dans un lieu sec et abrité de la lumière. Le mieux est de le transvaser dans une boîte métallique ou en plastique et de le mettre à l’abri dans un placard. Le frigo est déconseillé : le pouvoir absorbant du bicarbonate (le même qui efface les mauvaises odeurs) jouerait contre lui. Il s’imprégnerait des odeurs de tous les produits avoisinant et ne serait plus utilisable pour un autre usage.

Pour savoir s’il est encore bon : versez 2 cuillerées à soupe de vinaigre dans une tasse et ajoutez 1/2 cuillerée à soupe de bicarbonate. S’il se produit une effervescence, c’est que le bicarbonate de soude a encore toutes ses qualités. Sinon, il est inconsommable.

Comment choisir son bicarbonate de soude ?

Le bicarbonate vendu en grandes surfaces (au rayon sel ou farine) convient la plupart du temps pour un usage courant. En revanche, pour un usage dentaire ou pour concocter des soins cosmétiques maison, mieux vaut acheter une poudre de qualité « surfine » en pharmacie.

Attention : ne confondez pas bicarbonate (de soude) et carbonate (de sodium). Bien qu’il entre dans la composition du bicarbonate de soude, le carbonate de sodium a ses propres vertus et utilités. Aussi appelé carbonate de soude ou cristaux de soude, le carbonate de sodium est essentiellement employé dans l’industrie chimique et il est impératif de ne jamais y avoir recours dans les recettes de santé et d’hygiène.

Le saviez-vous ?

  • Dans la longue liste des additifs inscrits sur les étiquettes alimentaires, le bicarbonate apparaît sous le nom peu engageant d' »E 500″. Soyez rassuré, cet additif-là n’a rien de suspect et il est même autorisé dans les produits bio.
  • Les ancêtres des célèbres pastilles Vichy n’étaient, dans leur première forme, que du bicarbonate compressé. Elles virent le jour en 1825, sous la patte d’un pharmacien vichyssois, Bartillat, qui en fit un médicament destiné à résoudre les problèmes digestifs.
  • À l’origine, les eaux minérales gazeuses artificielles étaient préparées sur ordonnance des médecins. Certaines ont gardé le bicarbonate dans leur composition, notamment apprécié pour son action de faciliteur de digestion.
Facebook Comments
WP Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com